Meyras – Village de Caractère

Petites cités des Cévennes ardéchoise, à une quinzaine de kilomètres d’Aubenas, adossées au volcan de Souilhol, Meyras et Neyrac-les-bains ne sont séparées que de trois kilomètres par la voie romaine: la voie Domituis.

Histoire de Meyras :

Meyras est un village médiéval où deux châteaux se font face : le château de Ventadour est un château fort du XII°, avec des éléments architecturaux de différentes époques. Après avoir été abandonné durant les guerres de religions et utilisé après la révolution française comme carrière de pierres, il est depuis 1969 en restauration. Le château de Hautségure est une petite forteresse du XVI° dominant la vallée de l’Ardèche, avec échauguettes (sentinelles), mâchicoulis (ouverture pour jeter des pierres et des matières brûlantes) et une tour avec escalier à vis.

 

« Le château de Ventadour » – 07380 Meyras

 

En vous promenant dans le village vous apercevrez de belles bâtisses en pierres de taille, un pont romain et l’église romane St Etienne dont le clocher du XVI° possède quatre étages, des gargouilles, des contreforts, une tourelle et une récente toiture en tuiles vernissées et le portail gothique flamboyant en pierre volcanique. Traversez la Rue Grande, aux belles maisons de pierre d’époque renaissance, pour arriver sur l’ancien relais de muletier et son pigeonnier.
Vous découvrirez aussi, à travers les rues et ruelles, des scènes peintes en trompe l’œil retraçant la vie du village dans les années 20.
Pour vous rendre à Neyrac-les-bains à pied, il vous faut parcourir une partie de la voie Domituis sur trois kilomètres. Comme son nom l’indique, Neyrac-les-bains est une station thermale située au bord de l’Ardèche, au pied du volcan du Souilhol. Cette activité volcanique a donné naissance aux eaux minérales chaudes et aux mofettes (résurgence de gaz carbonique), phénomène rare qui font la célébrité de cette petite station thermale (que deux en France). Les premiers thermes furent élevés à Neyrac en 121 avant J-C par les romains et connurent un essor au Moyen-Âge pour guérir les lépreux. Mais la petite ville ne devint une véritable station thermale qu’à partir de 1850 quand on y construisit un premier hôtel et un établissement thermal. Aujourd’hui Neyrac accueille près de 3000 curistes par an pour la rhumatologie et la dermatologie mais aussi près de 300 clients en remise en forme et soins de beauté.

De plus, il y a de nombreuses sources d’eau minérale comme l’eau minérale du Pestrin créée en 1951 par le célèbre Paul Ricard, créateur du Pastis.

Noter et donner votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Meyras 07380 Auvergne-Rhône-Alpes FR
Voir l’itinéraire