Eglise Saint-Pierre – Larnas

L’église Saint-Pierre est une église catholique située en France sur la commune de Larnas. L’édifice est classé au titre des monuments historiques depuis 1907

Histoire :

 

Église modeste mais d’une réelle qualité architecturale, tant par la pureté de ses lignes que par le soin apporté à la taille des matériaux, cet édifice peut être daté de la première moitié du XIIe siècle. Les églises romanes étaient souvent dédiées à saint Pierre. C’est le cas de l’église de Larnas près de laquelle la montagne s’appelle le « serre de pierre » qui par l’erreur d’un employé du cadastre est devenu « le sang de pierre ». Cet édifice serait d’origine monacale, bâti par les moines bénédictins de Cruas qui étaient chargés de l’administration religieuse de tout le plateau. Ces derniers avaient à Ellieux une résidence de sept à huit religieux. Des pierres enchâssées à motifs carolingiens évoquent sans doute un premier édifice. La présence d’un curé à Larnas en 950 est évoquée par des écrits. De même, la signature de l’architecte Stefanus qui vécut au ixe siècle est gravée à l’intérieur de l’église. A-t-elle été construite sur l’emplacement d’un temple païen, comme le pensait l’abbé Arnaud, historien local?

 

 

« Eglise Saint-Pierre » – 07220 Larnas

 

 

Pendant les guerres de religion, on ne sait pas si l’église de Larnas a souffert de la guerre civile entre catholiques et protestants. On remarque qu’une abside a été reconstruite, en partie, en pierres tout venant, laissant supposer une reconstruction grossière après démolition. À cette époque, « les moines durent abandonner leurs monastères, la paroisse resta sans pasteur et les catholiques furent obligés d’aller chercher au loin les secours de la religion ». En 1598, les habitants de Larnas réclament un curé. Le premier curé de Larnas nommé après le rétablissement de la paroisse est l’abbé Lescombes qui demeura à son poste pendant 61 ans et mourut en 1682. Il est enterré, avec les premiers seigneurs de Bours (Imbours), dans le tombeau situé dans l’église. Vers 1840, deux curés se plaignirent successivement à l’évêque de l’éloignement de l’église, alors distante de trois cents mètres du presbytère. L’abbé Buffel, curé de Larnas de 1895 à 1901, raconte : « ces prêtres étaient infirmes et ne pouvaient se rendre que difficilement à l’église pour la célébration des offices. » Ils ne trouvèrent rien de mieux que de demander à l’évêque et au conseil municipal la démolition de l’église et sa reconstruction plus près du presbytère. Ce singulier projet ne fut pas repoussé à priori et fut mis à l’étude vers 1840. Un jeune séminariste, Canaud, apprit la chose. « Il se fit l’avocat ardent et éloquent de la vieille église qu’il admirait, d’autant plus que Larnas était le berceau de sa famille ». Le projet fut abandonné et une nouvelle cure fut construite près du sanctuaire vers 1860, pendant le ministère du curé Camille Arnaud. Plus tard, en 1907, sans doute conscient du danger qui menaçait le monument, Robert de Lisleroy, maire, obtint son classement « Monument historique ». L’édifice était désormais sous la surveillance et la protection du ministère des Beaux-Arts

Noter et donner votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ouvert tous les jours. Dans le cas où la porte serait fermée, possibilité de retirer les clés à l'Office de Tourisme de Larnas pendant les heures d'ouverture.
D262
Larnas 07220 Auvergne-Rhône-Alpes FR
Voir l’itinéraire